Être rappelé(e)
10 mars 2020 par Benoît LEVESQUE

Comment impulser un changement d’habitudes des déplacements en entreprise ?

Prendre en considération la mobilité des salariés n’est plus une question optionnelle pour les entreprises. Les entreprises employant plus de 100 salariés sur un même site ont désormais l’obligation de définir un plan de mobilité afin de promouvoir des solutions de transport alternatives à la voiture individuelle. Changer les habitudes en la matière est, en effet, un enjeu fort quand on sait que les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels représentent la moitié des émissions de CO2 des entreprises.

Changer les habitudes de déplacement au sein de l’entreprise en réponse aux enjeux climatiques

Depuis le 1er janvier 2018, les sociétés de plus de 100 salariés sont contraintes, sous peine d’amendes, de présenter un plan de mobilité, également appelé plan de déplacement d’entreprise. Cette mesure, qui entre dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, oblige les entreprises à se pencher sur un volet souvent oublié de la gestion du personnel, à savoir les modes de déplacement utilisés par salariés pour se rendre sur leur lieu de travail.

La loi d'orientation des mobilités du 24 décembre 2019, dite loi LOM place également les trajets domicile-travail au cœur du dialogue social et étend aux entreprises de plus de 50 salariés l’obligation de proposer des mesures concrètes pour faciliter les trajets de leurs salariés.  Si ces mesures ne sont pas définies en accord avec les représentants des instances salariales, l’entreprise sera tenue d’établir un plan de mobilité puis de présenter les dispositifs instaurés et la prise en charge des frais de transport retenus.

 

Pour inciter les entreprises à mettre en place ces mesures, la loi LOM prévoit :

  • La création d’un titre de mobilité qui, sur le même modèle que les titres restaurants, sera utilisable dans les stations-service, magasins de vélos, plateformes de covoiturage, etc.
  • La création d’un forfait mobilité durable en remplacement de l’indemnité kilométrique vélo. Il permettra aux employeurs de verser jusqu’à 400 euros par an, sans charges et sans fiscalité, à leurs salariés venant au travail en vélo ou en covoiturage. Les autres modes de mobilité partagée (véhicules en partage) pourront être inclus dans ce forfait mobilité durable. Un décret en ce sens sera pris dans un second temps par le Gouvernement.

Quelques chiffres permettent de situer les enjeux d’un changement d’habitudes dans les modes de déplacement en entreprise.

  • Les déplacements domicile-travail et les déplacements professionnels représentent 50% des émissions de CO2 des entreprises.
  • Ils constituent également le premier motif de déplacement (21% des déplacements totaux).
  • 72% de ces déplacements sont effectués au moyen d’une voiture occupée individuellement.

Quelles mesures mettre en œuvre dans le cadre d’un plan de mobilité d’entreprise ?

Le plan de mobilité vise à développer l’usage de solutions de transport alternatives à la voiture individuelle afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et réduire le trafic routier. Il peut se décliner à travers des mesures variées, telles que :

  • La promotion des modes de transport doux : marche et vélo.
  • L’incitation à prendre les transports en commun.
  • L’incitation au covoiturage.
  • L’incitation à l’autopartage.
  • L’organisation du stationnement.
  • L’aménagement des horaires de travail.
  • Le développement du télétravail.
  • La mise à disposition d’espaces de coworking, proches du domicile...

Ces mesures ne sont pas exclusives les unes des autres. En offrant à leurs collaborateurs la possibilité de combiner plusieurs moyens de transports en fonction des trajets et des besoins, les entreprises contribuent à faire évoluer les habitudes de déplacement. Elles participent ainsi à l’évolution de la société vers ce que l’on appelle une mobilité multimodale, dans laquelle la voiture individuelle a sa place mais pas toute la place.

Le groupe Sepamat accompagne les entreprises dans la mise en place de solutions de mobilité alternatives à l’automobile individuelle

Spécialiste de la location de véhicules depuis 50 ans, le groupe Sepamat s’est penché de longue date sur les problématiques de mobilité des entreprises. Pionnier en la matière, il a conçu et développé des solutions de déplacements innovantes pour une utilisation raisonnée de l’automobile. Nos offres sont en adéquation avec les objectifs poursuivis par les plans de mobilité et les politiques RSE des entreprises. Elles répondent également à la sensibilité des collaborateurs aux démarches écoresponsables.

Le groupe Sepamat propose ainsi à ses clients professionnels plusieurs offres :

marguerite, lancé dès 2008 à Nantes, est un service d’autopartage en libre-service. Il permet de louer un véhicule d’une minute à la journée pour des déplacements de proximité. Il suffit de 2 clics sur son smartphone pour réserver une voiture, même à la dernière minute, et la récupérer via un badge personnel. De plus, les entreprises qui choisissent marguerite pour leurs déplacements professionnels offrent à leurs salariés la possibilité d’utiliser marguerite à titre personnel aux tarifs pro sans payer le forfait de 12€. Ce qui constitue une incitation à moins utiliser, voire à abandonner, leur voiture personnelle.

 

marguerite participe ainsi à l’évolution des habitudes de déplacement.  Accessible aux titulaires d’une carte Libertan de Nantes Métropole, notre service offre une alternative à la possession de la voiture, en complément des modes de déplacements non polluants existants sur l’agglomération nantaise. En effet :

  • 69% des utilisateurs de marguerite déclarent avoir abandonné leur véhicule personnel.
  • 74% d’entre eux combinent le service d’autopartage avec les transports en commun et 38% avec le Bicloo, le système nantais de vélopartage.

marguerite contribue également à réduire le nombre de voitures en circulation et en stationnement.

  • 70% des adhérents ont revendu le véhicule du foyer.
  • 1 marguerite qui atteint son plein rendement, ce sont 15 véhicules de moins qui roulent dans le centre-ville de Nantes.

Découvrir l'offre pro marguerite.

Mobilycar, notre formule d’autopartage entre collaborateurs, apporte une réponse économique, simple et écoresponsable aux besoins de mobilité des entreprises. Les véhicules désirés sont livrés dans l’entreprise, équipés d’un badge d’accès pour chaque utilisateur. Celui-ci réserve depuis le planning en ligne connecté au véhicule. Il accède à celui-ci grâce à son badge sans contact RFID. Par ailleurs, Mobilycar offre la possibilité à vos salariés d’utiliser le service à titre privé, le soir et le week-end. Grâce à des tarifs compétitifs et à l’optimisation du parc automobile, Mobilycar permet de réaliser des économies sur le poste mobilité. On estime ainsi que l’économie engendrée par une solution d’autopartage peut aller jusqu’à 30% des coûts de gestion d’une flotte pour les usages professionnels et jusqu’à 35% des coûts de déplacement hors flotte (taxi…).

 

Découvrir le site Mobilycar.

 

La location de courte et moyenne durée, sous nos marques Europcar et Loc Eco, s’inscrit également dans l’évolution vers une mobilité plus durable. En effet, la voiture louée est, par nature, une voiture partagée. Elle apporte une réponse à la sous-utilisation des véhicules de société qui, trop souvent, dorment dans un parking. La location de courte et moyenne durée permet aux entreprises de réserver des véhicules uniquement quand elles en ont avez besoin et d’adapter le parc automobile à leurs usages au jour le jour : un utilitaire pour un salon, une citadine pour vos rendez-vous en ville, une berline confortable pour les trajets plus longs…

 

Le groupe Sepamat se veut ainsi acteur de l’évolution des modes de déplacements et travaille à promouvoir une mobilité plus durable pour une meilleure qualité de vie dans les villes de demain.

Benoît LEVESQUE Responsable Commercial