Être rappelé(e)
24 mars 2022 par Benoît LEVESQUE

Comment les acheteurs s’adaptent à l’offre croissante de véhicules électriques ?

Les constructeurs accélèrent sur l’électrique

L’urgence climatique et les tensions sur le marché énergétique ne font que renforcer une évolution largement amorcée chez les constructeurs. En réponse aux exigences croissantes de l’Europe en matière d’émissions de CO2 et anticipant l’interdiction de la vente des véhicules thermiques dès 2035, la plupart des marques, généralistes ou premium ont choisi une stratégie d’électrification massive et rapide. En effet, en 2025, la norme Euro 7 signera le début de la fin des blocs thermiques purs et la norme Euro 8, qui suivra entre 2030 et 2040, sera encore plus pénalisante. Dans cette perspective, les annonces s’enchaînent depuis le début de l’année 2021. Pionnier en la matière, Toyota a fait part du lancement de 70 modèles électrifiés, dont 15 entièrement électriques, d’ici 2025. A cet horizon, Renault devrait également avoir électrifié 65 % de ses modèles. Le groupe Stellantis a programmé un investissement massif de 30 milliards d’euros sur cinq ans pour électrifier les gammes de ses 14 marques. Plus radicale, la marque Jaguar a annoncé ne plus produire que des modèles 100 % électriques dès 2025. L’allemand Audi, quant à lui, ne lancera plus que des modèles électriques dès 2026 (hormis en Chine). Après avoir appuyé sur le champignon de l’hybridation, Ford a annoncé que sa gamme de véhicules particuliers en Europe sera entièrement disponible en 100 % électrique en 2030.

La moitié de la production automobile européenne sera électrique en 2030

Selon une étude de Transport et Environnement (T&E), le marché du véhicule électrique en Europe devrait progresser jusqu'à atteindre la moitié de la production automobile totale à l’horizon 2030. Selon les prévisions de production réalisées par le spécialiste IHS Markit, 173 modèles électriques seront proposés sur le marché européen en 2025 contre 75 en 2021. La part des électriques dans le mix de vente en Europe sera donc plus forte, avec 26% en 2025 et jusqu'à 57% en 2030. 

Les ventes de véhicules électriques en forte progression 

Face à cette offre croissante de véhicules électrifiés, les comportements d’achat évoluent. Un véhicule sur cinq vendus en Europe est désormais électrique. En France, en 2021, le cumul des hybrides et des 100 % électriques est supérieur au total des immatriculations essence. Dans le détail, les hybrides rechargeables s’affichent en hausse de 720 %, devant les hybrides simples (+ 280 %). Quant aux immatriculations 100 % électriques, elles progressent de 100 %. 
La bascule vers les nouvelles motorisations n’est cependant pas sans susciter des interrogations chez les particuliers comme chez les entreprises. Si près de 82 % des Français se déclarent prêts à opter en faveur des versions électriques pour leur futur achat automobile, des freins subsistent. Les principaux portent sur l’autonomie des véhicules électriques, l’obsolescence rapide des batteries, le déploiement encore inachevé des bornes de recharge et l’évolution rapide des technologies qui rend incertaine la valeur à la revente de ces modèles.

Tester l’électrique grâce à la location

La location de courte, moyenne et même longue durée permet d’expérimenter la conduite d’un véhicule électrique, de voir si celui-ci est adapté à ses usages et de tester plusieurs modèles. Enfin, à un moment où les délais de livraison des véhicules neufs ne cessent de s’allonger sous l’effet de la pénurie de semi-conducteurs, la location représente également une bonne solution d’attente.

Bientôt 50 % de véhicules électrifiés dans notre flotte

Anticipant ces évolutions, les marques du groupe Sepamat, Europcar Atlantique, Loc Eco, marguerite, Formule LLD, Formule Autopartage, intègrent de plus en plus de véhicules électrifiés (électriques et hybrides) dans leurs flottes. Leur part devrait atteindre 50 % d’ici la fin 2022. A titre d’exemple, sont récemment arrivés en parc : le Captur E-Tech et la Megane E-Tech hybrides rechargeables, le 3008 hyrbide rechargeable, l'Opel Corsa-E, la Citroën ë-C4 100 % électrique... Notre flotte comprend également des véhicules utilitaires électriques, avec le Mercedes e-Sprinter de 12 m3 et le Mercedes e-Vito de 6 m3, accessibles sans permis spéciaux...

Benoît LEVESQUE Responsable Commercial